25/09/2008

Ne pas faire n'importe quoi... n'importe comment...

Soyez sécuritaire, raisonnable et consensuel. (Safe, sane & consensual).

Plusieurs des fantasme et fantaisie que nous imaginons doivent rester dans notre imagination. La réalité ne pardonne pas lorsque nous allons trop loin, nous pouvons causer des dommages permanents tant physiques que psychologiques, touts aussi graves, l'un que l'autre.

 

Sécuritaire: Penser et visualiser ce que vous voulez faire. Pratiquer les parties qui vous semblent difficiles et incertaines. Maîtriser vos techniques. Pensez aux points de pressions, la circulation sanguine, la respiration, la température, les outils nécessaires en cas d'urgence. Vos accessoires sont-ils en bons état et propre.

Raisonnable: Psychologiquement et physiquement le corps humain a ses limites. Si vous dépassez ces limites, vous pouvez causer de graves sévices. Ceux-ci peuvent être permanents. Prenez votre temps, informez-vous auprès de votre partenaire comment il ou elle se sent. Regarder pour des signes physique, respiration difficile, membres changeants de couleur.

Consensuel: NON c'est NON. Attacher une personne non consentante c'est de la séquestration. Toucher une personne non consentante c'est une agression. Avoir une relation sexuelle avec une personne non consentante c'est un viol. Les termes Maître, Top, Dominant ne vous donnent AUCUN droit. Le consentement de votre partenaire, après discussion et en toute connaissance de cause, de façon claire et sans influence (pression) est toujours nécessaire avant une scène.

 

Négociation:

Dès le début, prévoyez un mot de sécurité (safeword). Utiliser un mot hors contexte ou le nom complet d'un des joueurs. Si et lorsque ce mot est prononcé tout doit être arrêté, aucunes questions, ont défait tout, la limite de l'un ou l'autre des joueurs est dépassée, oui, autant le dominant que le soumis peuvent l'utilisés, c'est que quelque chose est allé définitivement trop loin ou il y a un problème majeur.

Pour éviter l'utilisation du mot de sécurité communiqué avec votre partenaire, encourager la personne ligotée à vous faire part de son état. Elle vous dira si elle approche sa limite.

"Les cordes font très mal, je ne pense pas pouvoir rester bien longtemps encore..."

Alors, il est temps de prendre action et de ramener votre partenaire dans une position confortable. Si vous n'attendez pas trop pour agir, cette étape se fait tout en demeurant dans la scène. Vous libérez votre partenaire de façon méthodique, agréable et graduelle, de cette façon, il y a récupération graduelle, menant à la conclusion de la séance et un sentiment de satisfaction de la part des deux partenaires.

 

Expliquez-vous, discutez de vos intentions. Ce temps est extrêmement important et surtout avec un ou une nouvelle partenaire. Parler de ce que vous aimeriez faire, comment vous allez le faire. Réponder a toutes les questions, adaptez votre plan par rapport aux questions et craintes soulevées. Ne forcez pas votre partenaire à plier sur un point ou un autre, il ou elle doit être prête, personnellement, à vivre l'expérience.

 

Informez-vous sur la condition physique, les peurs ou phobies de votre partenaire. Troubles respiratoires, troubles cardiaques, troubles sanguins, perte de conscience, médication, allergie, crise de panique, anxiété...Cela pour le dominant(te) et pour le soumis(e). Si vous êtes soumis, il est aussi important pour vous de connaître toute condition médicale de votre dominant. Si vous êtes attaché et que votre dominant perd connaissance ou connaisse des troubles cardiaques, la situation peut devenir tout aussi dangereuse pour les deux. Si dans le doute lors de jeux en privé, il faut prévoir un ligotage ou le soumit peut s’en sortir tout seul, sinon pour des ligotages intenses les faire dans un club semi-privé ou avec une personne supplémentaire présente sur les lieux ou dans une pièce voisine, dans certain appartement les cris peuvent alerter les voisins en cas d’urgence. Ces situations arrivent malheureusement à l’occasion et sont rarement prévisibles, d’où l’importance de prévoir des mécanismes de sécurités.

Mousqueton à dégagement rapide. (quick release)
Ciseaux et/ou couteau d’urgence.
Système de poulie (un corps inconscient est très lourd)

 

Discuter des limites. Les yeux bandés, objets dans la bouche, vêtus, sous-vêtements ou nue. Pouvez-vous caresser, faire des attouchements sexuels, utiliser des jouets intimes, pénétration vaginale ou anale, avec les doigts, jouets ou sexe. Tout le monde a ses limites, établissez-les et respectez-les.

Les cordes laissent des marques sur la peau. Pour certains ces marques disparaîtront après quelques heures pour d'autre, avec la peau sensible, ils peuvent rester une semaine. Assurez-vous que votre partenaire le sache et adaptez votre ligotage en conséquence.

 

Après tout cela vous allez dire que le Maître, Top ou Dominant n'a pas le contrôle et ne peut pas faire ce qu'il veut. Vous avez tout à fait raison, c'est le cas. L'esclave, Bottom ou Soumis a le contrôle ultime sur la scène et peut y mettre fin à tout moment, s’il le veut. C'est là que repose la nuance. Un soumis indiquera le cadre de ses limites dans lesquelles il accepte de s'abandonner au dominant et il appartient au Maître d'explorer et de jouer dans les limites établies.

 

La pleine confiance en un partenaire se construit avec le temps et les expériences, mais peut se perdre de façon définitive en une fraction de seconde. Il est très très important de faire preuve d'un respect sans faille envers sa ou son partenaire. De bien écouter, de réagir promptement aux situations problématiques, de maîtriser les techniques. Une relation BDSM, entre deux personnes, est une relation pouvant comporter des moments d'une rare intensité émotionnelle et physique. Les efforts de préparation en valent le coût.

Conseils judicieux provenant du site "lesamisbdsm.com"

12:19 Écrit par Nicri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/09/2008

Nos premiers essais...

 

shiba 011

shibari0012

17:11 Écrit par Nicri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

 

Shibari 004b

  

Shibari 005b

17:09 Écrit par Nicri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |