19/09/2008

Matériel...

Qu'utiliser pour pratiquer le bondage ?

Il n'y a pas vraiment de limite, l'important est de ne pas utiliser des liens qui peuvent devenir dangereux ...

Les accessoires les plus souvent utilisés sont :

  • Des cordes
  • De la ficelle
  • Des foulards
  • Du ruban adhésif
  • Des ceintures
  • Des lacets
  • Des chaînes en métal
  • De la gaine en plastique
  • Un rouleau de cellophane , etc...
  • Les cordes sont le plus souvent utilisées.

    Corde_coton

     

    Il en existe 3 types :

  • Le coton : Corde douce ayant l'avantage de ne pas agrèsser la peau, souple et extensible elle est conseillée aux personnes qui souhaitent découvrir la pratique du bondage.
  • Le Chanvre : Corde employée au japon , produit naturel, dégageant une certaine odeur , elle est douce et très resistante ,ce qui permet de bien tenir les noeuds.
  • Le nylon : facile à trouver dans toutes les grandes surfaces, la corde en nylon est un peu moins douce que les cordes de coton, vendues dans de nombreux coloris, il est important de savoir qu'elles tiennent moins bien les noeuds, ils ont tendences à glisser.
  • La longueur des cordes est choisie en fonction du type de travail à réaliser, en général les longeurs sont de 3,6, 10 et 15 mêtres. Des cordes plus longues sont utilisées pour les travaux en suspensions.

    Le diamètres est de 6 à 12 mm

     

    13:42 Écrit par Nicri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    Lexique ...

    shib5

  • Karada : mot Japonais pour corps (harnais de corps, "vêtement en cordages").
  • Ushiro Takate Kote : entrave basique pour la plupart des figures shibari. consistant à lier les bras et la poitrine en maintenant les mains liées derrière le dos. Le tout prend une forme de U. Ushiro Takatekote est composé de deux mots Japonais: (ushiro) 後ろ qui veut dire "derrière le dos" and (tekatekote) 高手小手 "lier les mains et les bras".</
  • Kikou : Entrelacements de la corde qui réalise le dessin des écailles d'une carapace de tortue sur la face antérieure du thorax.
  • Hishi : Entrelacements réalisant l'aspect d'un diamant taillé. Lorsqu'il est réalisé sur toute la surface du corps, on le désigne parfois sous le nom de hishi-kikkou. L'hishi a été répandu par les mangas et autres dessins animés.
  • Ebi : Réalise l'image d'une "crevette".
  • Agoura : Presque identique à l'ebi, il réalise également l'image d'une crevette mais en moins violent.
  • Tazuki : Entrecroisements réalisant l'aspect d'un harnais.
  • Tanuki : "blaireau"
  • Kataashi tsuri : Suspension par une jambe.
  • Bondage asymétrique : Position caractéristique du bondage Japonais.
  • Tsuri : Suspension verticale ou horizontale
  • Définition Wikipédia

    09:13 Écrit par Nicri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    18/09/2008

    Un peu d'histoire...

    Le Shibari , un de nos nouveaux jeux, mais d'où vient cette pratique, quelle est -elle ??

    Le Shibari est aujourd'hui une spécialité érotique nippone, consistant à attacher des personnes avec art et raffinement.

    Cette pratique remonte très loin dans les siècles passés. C'était au départ, une technique guerrière où les prisonniers étaient attachés de façon rituelle.

    A chaque nature de crime était associé une technique particulière de faire les noeuds qui tenait compte également du rang social du prisonnier.
     

         A l'époque, Tokugawa (XV et XVIème siècle), le Code Pénal prévoyait 4 types de "punition" à l'encontre des prisonniers, dont la suspension avec des cordes, baptisée Kinbaku, était la plus grave puisqu'elle pouvait aller jusqu'à la mort.

      Pendant la période Edo (1603-1869), le "Hojojutsu", signifiant littéralement "l'art d'attacher avec de la corde", était considéré comme un art martial, dont les règles étaient :

    - ne pas permettre au prisonnier de se glisser hors de ses liens,
    - ne pas causer de séquelles physiques ou mentales,
    - ne pas divulguer les techniques utilisées,
    - faire en sorte que le résultat soit agréable à regarder.

    C'est bien sûr le dernier point qui a permis de donner naissance à ce que l'on connaît aujourd'hui sous le nom de Shibari

    Cette définition, certe simple mais assez explicite, nous vient d'un des Maîtres Européens en la matière Ph Boxis; le liens vers son blog est repris dans la colone ci-jointe

    15:07 Écrit par Nicri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |